L'histoire

Equipes 1948-49C’est dans ces circonstances que fut constituée la première équipe qui disputa un championnat sous les couleurs BLEUES  & BLANCHES du TOAC …

 

 

 

 

Action-epoque-1

C’est dans ces circonstances que fut constituée la première équipe qui disputa un championnat sous les couleurs BLEUES  & BLANCHES du TOAC …

Jusqu’à 1947, le TOAC joue sur le terrain des MINIMES. Ensuite, ce fut sur celui du fameux  « Port GARAUD ». C’est dans ce site si particulier que se déroulèrent d’inoubliables événements et où les racines de la section demeurent à jamais ancrées.

En 1949, parallèlement à la section masculine, une équipe féminine est également créée grâce à Claude LAUZERO. Ce groupe fut dissout en 1953 …

Dans les années 1948-1949, la section s’enrichit de quelques « minots »  qui devaient faire la fierté de tous, des années plus tard. Dans la grande majorité, ces gamins, venus du Sport Athlétique Toulousain, participèrent à la merveilleuse aventure du TOAC. Elle les mènera sur les terrains de NATIONALE II après avoir fait leurs armes, pendant plusieurs saisons, dans les divisions Départementales et Régionales …

Ces gamins de l’époque s’appelaient : C.MASOT, J.DESPAX, F.DEDIEU, C.HENNA, LLABRES, J.DWOARAK, FONADE …

1960, année des jeux Olympiques de Rome, mais surtout arrivée au TOAC de l’incomparable André DEDIEU.L’entraîneur tant attendu, entraîneur exceptionnel, il permit à la section Basket d’atteindre les sommets que même les plus ambitieux n’auraient jamais pensé accessibles.

 

 

 

Action-epoque 2Au travers des rencontres mémorables qui se déroulèrent au  « Port GARAUD» on peut en extraire quelques confrontations particulières, notamment celles entre le TOAC et VILLEFRANCHE de ROUERGUE. Cette équipe Aveyronaise, par ailleurs d’excellent niveau, comptait dans ses rangs un grand joueur nommé LAVAL mais également un dénommé VERGNES, curé de son état. Ce garçon était, le Dimanche, plus souvent sur un terrain de Basket qu’en train de prêcher la bonne parole à ses « ouailles ». Sa grande spécialité était la distribution gratuite et prolifique de « pains » pas forcément bénits. Ce qui n’allait pas sans étincelles et de lunettes brisées car les mousquetaires du TOAC comme les « mémés » de la région ne dédaignaient pas la « castagne ».

 Durant les saisons 1963, 1964, 1965 et 1966, le TOAC évolue en division Fédérale et les classements en fin de chaque exercice s’avèrent excellents (2 ou 3ème de poule).

 

 

Seniors1 1958-59A cette période les déplacements dans les arènes landaises sont homériques (GAUJAQ, ARSAGUE, POMAREZ)  et ceux dans le Béarn ou le Lot et Garonne ne l’étaient pas moins  (MOURENX, PAU, MEILHAN, SEYCHES, BLEUETS d’AGEN) ….

Pendant ces mêmes saisons, le TOAC remporte 3 titres consécutifs de ses engagements en coupe de France FSGT (Coupes THIEREE, RISSO et FARGES)…

Le premier grand sommet fut atteint à l’issue de la magnifique saison 1966-1967. Premier de leur poule FEDERALE, le TOAC dispute, à TOURS, les demi-finales et finales du championnat de France de division FEDERALE (NEUILLY termine Champion, le TOAC est 3ème). 

Fin Septembre 1967, le tournoi de NYON (Suisse) servit de mise au point pour la saison en Nationale II qui allait débuter. Cette Saison 1967-1968 en Nationale II, malgré les prévisibles difficultés, fut très pénible. Même si nul n’y est tenu, les Aviateurs firent l’impossible avec les moyens du bord mais rien ni personne ne put éviter le retour en division FEDERALE. 


L’heure d’une semi retraite ayant sonné pour certains, une nouvelle génération de joueurs permit au TOAC de tenir un rang honorable durant les saisons de 1968-1969 à 1970-1971. 

En FSGT, la belle aventure continue et le TOAC remporte la coupe pour la 3ème fois à l’issue de la saison 1969/70. 

 

Action-epoque 4En 1971, plusieurs fois vainqueurs de la coupe Yves FARGE, les basketteurs du TOAC avaient été désignés par la FSGT pour répondre à l’invitation des autorités Soviétiques proposant une tournée en ex-URSS. Bien que la saison soit terminée depuis début Mai, les Aviateurs s’entraînèrent ferme pendant les mois de Mai et Juin. Au départ du 2 Juillet, l’équipe se présentait donc en excellente condition physique prête à affronter les équipes Soviétiques qui leur seraient opposées. Le bilan final s’avéra positif puisque le TOAC sortit vainqueur de trois de ses quatre confrontations et cette tournée fut qualifié de « très belle » dans les journaux de l’époque. 

La composition de la délégation du TOAC était la suivante : JC.TROUVE – Dirigeant,  A.DEDIEU – Manager Entraîneur Joueurs : M.CUQ – A.ESCOFFRES – JF.VIGUIE – M.YUNG – JP.SEGONDY – A.PIQUEMAL – JM.FLAN – G.LEMETAYER – PONS – JL.TEULIE – S.TEULIE

Cette magnifique tournée laissait présager ce que serait la saison qui allait suivre. Car le deuxième grand sommet de l’histoire du club fut atteint lors de l’éblouissante saison 1971-1972. Le TOAC, pour la seconde fois de son histoire, accède à la Nationale II. Bien des joueurs avaient changé depuis la dernière aventure mais l’entraîneur était toujours fidèle au poste et l’équipe connaissait un nouveau triomphe. 

En 1972/73, cette 2ème expérience de Nationale II, même si elle eut la même issue que la première, donna de bien belles satisfactions (Bilan = 7 victoires pour 15 défaites). Dans une poule assez relevée, composée d’équipes renforcées d’un ou deux américains, le TOAC oppose une équipe qui mise sur la continuité d’un groupe qui se connaît bien. Malheureusement,  cette fois encore, les moyens du bord ne suffiront pas et malgré tout le courage déployé et une victoire surprise à LYON, l’équipe retrouva la division FEDERALE la saison suivante. A noter que cette année là, pour cause de la création d’une Nationale III, six équipes sur douze devaient descendre en division inférieure.

La descente en Nationale III pour la saison 1973-1974, si elle fut moins tragique qu’en 1968/69 n’en fut pas moins durement ressentie. Certains joueurs avaient arrêté et d’autres étaient partis sous d’autres
cieux. Il fallait à nouveau rebâtir une équipe. Ce fut une  nouvelle fois, le travail de l’infatigable entraîneur A.DEDIEU … Le classement final fut bon et le titre très convoité de champion des PYRÉNÉES tomba même dans l’escarcelle des Aviateurs.

 

Tel club 06.81.47.21.11

Tel stade 05.61.57.04.13 

20, chemin Garric 31200 Toulouse

Labélisé Club FORMATEUR ELITE par la FFBB pour les saisons 2010-11-12-13-14-15


Copyright © 2014. All Rights Reserved.